Qu'est ce que la Pleine Conscience ?

arc en ciel

Le programme de formation MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction, la réduction du stress basée

sur la pleine conscience) est appliqué depuis 30 ans dans le monde entier.

Il est désormais accessible et utilisable pour les enfants et adolescents.

La formation MBSR se fonde sur la recherche scientifique et puise ses racines dans les

traditions orientales, la psychologie occidentale, et la formation des adultes.

Ce programme permet d’établir un pont entre le programme MBSR développé par John Kabat-Zinn

et l’application destinée aux enfants et adolescents en ateliers ou dans l’enseignement scolaire.

 

La pleine conscience

C’est prendre à nouveau conscience de cette capacité d’être présent de façon consciente.

En adoptant une attitude d’ouverture et de bienveillance, vouloir comprendre ce qui se passe,

avec bienveillance et curiosité. Sans émettre aussitôt un jugement moral.

Sans ignorer quoi que ce soit, de soi-même ou des autres et sans se laisser entraîner par le stress

ou l’agitation du jour.

 

Dès que vous êtes présent, vous êtes ICI. Et nulle part ailleurs !

Vous êtes présent lorsque vous êtes stressé, que vous sentez la main d’un enfant, que vous êtes

en relation avec vos parents, que vous ressentez de la fatigue pendant une réunion qui fait suite

à une longue journée «sans vous être arrêté un seul instant».

Si vous êtes vraiment présent avec votre attention, vous éprouverez la joie et les ennuis

lorsqu’ils sont là.

L’attitude bienveillante qui consiste à ne pas réagir tout de suite ou à se sentir obligé d’exprimer

ce que vous pensez, cette attitude bienveillante, consciente est suffisante.

Suffisante pour ne pas aussitôt vous précipiter dans les réactions automatiques.

Suffisante pour avoir de la compréhension pour votre fatigue. Pour savoir reconnaître

les réactions de stress dans votre corps. Et faire ainsi les choix les plus appropriés.

Moins automatiques. Consciemment. En contact avec vous même, vos enfants, collègues et parents.

© Maison de l’arc en ciel - Sylvie Greffin SEPTEMBRE 2018